Un projet de l'Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne

Citatio, un portail ouvert sur notre civilisation

Nous menons un travail long et exigeant afin d'assurer la qualité des milliers de citations que nous vous proposons. Tout cela a un coût que vous pouvez nous aider à supporter en faisant un don.

La vierge mistralienne est nuptiale…

« La vierge mis­tra­lienne est nup­tiale et, donc, Mis­tral un mage, le propre de la magie étant, selon la défi­ni­tion de Pic de la Miran­dole, de marier le monde”, de faire en sorte que ce qui appa­raît à l’entendement comme sépa­ré — lit­té­ra­le­ment sans rap­port”, y com­pris amou­reux — appa­raisse au cœur et à l’intellect comme uni, dans la magni­fi­cence et la plé­ni­tude onto­lo­giques de son être qui est l’être. »

Rémi Sou­lié
Fré­dé­ric Mis­tral. Patrie char­nelle et Pro­vence abso­lue, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Longue Mémoire, 2023

Le pôle futuriste est apollinien…

« Le pôle futu­riste est apol­li­nien par son pro­jet sou­ve­rain et ration­nel de mise en forme du monde, et il est dio­ny­siaque par sa mobi­li­sa­tion esthé­tique et roman­tique de l’énergie pure. L’archaïsme est dio­ny­siaque parce qu’il est tel­lu­rique, qu’il fait appel aux forces immé­mo­riales et à la fidé­li­té de l’archè, mais aus­si apol­li­nien parce qu’il se fonde sur la sagesse et la per­ma­nence de l’ordre humain. »

Guillaume Faye
L’Archéofuturisme. Tech­no-science et retour aux valeurs ances­trales, édi­tions L’AEncre, 2011/La Nou­velle Librai­rie, coll. Ago­ra, 2023

L’archéofuturisme peut réconcilier ces deux familles…

« Notre cou­rant de pen­sée a tou­jours été déchi­ré et affai­bli par une frac­ture arti­fi­cielle qui oppo­se­rait les « tra­di­tio­na­listes » à ceux qui seraient « tour­nés vers l’avenir ». L’archéofuturisme peut récon­ci­lier ces deux familles par un dépas­se­ment dialectique. »

Guillaume Faye
L’Archéofuturisme. Tech­no-science et retour aux valeurs ances­trales, édi­tions L’Æncre, 1998 et 2011, édi­tions L’Æncre/La Nou­velle Librai­rie, coll. Ago­ra, 2023

Le jour de mon départ, nous nous sommes longuement serré la main…

« Le jour de mon départ, nous nous sommes lon­gue­ment ser­ré la main. Ce n’est pas un de ces imbé­ciles qui vous broient les pha­langes pour vous faire croire à leur fran­chise. Non il pré­fère un chaud contact, paume contre paume, l’en­ve­lop­pante caresse de l’a­mi­tié. On ne lui échappe pas. Sa méfiance natu­relle une fois éva­nouie, son regard dit tout. Figu­rez-vous que je suis très fier de lui avoir plu, d’a­voir été, du moins en cer­taines cir­cons­tances, à sa hau­teur. Il m’a fait don d’un peu de son cou­rage et auprès de lui, j’ai retrou­vé ma qua­li­té d’homme. Natu­rel­le­ment, il était tard aux yeux des autres, aux yeux de Daniel sur­tout, mais je ne quête plus d’autre appro­ba­tion que la mienne. »

Michel Déon
Les poneys sau­vages, édi­tions Gal­li­mard, 1970, coll. Folio, 2013

S’il fallait définir d’un mot la vision du monde que reflètent les traditions indo-européennes…

« S’il fal­lait défi­nir d’un mot la vision du monde que reflètent les tra­di­tions indo-euro­péennes, le plus appro­prié serait celui de poli­tique : tout ce qui concerne l’univers et son his­toire, la nature et la des­ti­née de l’homme y est obs­cur, flot­tant, par­fois contra­dic­toire ; tout ce qui concerne la socié­té, ou plus exac­te­ment les diverses com­mu­nau­tés dans leur rap­ports mutuels y est clair, stable et ordon­né. On voit même appli­quer au monde et à l’individu les sché­mas typiques de l’ordre social, comme si la clar­té qui règne dans ce domaine per­met­trait d’y voir mieux dans les deux zones d’ombre qui l’entourent. »

Jean Hau­dry
Les Indo-Euro­péens (1981), Presses Uni­ver­si­taires de France, coll. « Que sais-je ? », 1992

Je pars de cette constatation que les Européens sont vulnérables…

« Je pars de cette consta­ta­tion que les Euro­péens sont vul­né­rables parce qu’ils n’ont pas conscience de ce qu’ils sont. Ils ne sont pas conscients de leur iden­ti­té ni de leurs valeurs spé­ci­fiques. La tâche la plus urgente est donc de leur don­ner les fon­de­ments d’une struc­ture men­tale, d’une conscience de leur iden­ti­té. »

Domi­nique Venner
Car­nets rebelles – volume I, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, 2021

La grande erreur des modernes réside précisément dans ce hiatus anthropologique…

« La grande erreur des modernes réside pré­ci­sé­ment dans ce hia­tus anthro­po­lo­gique qu’elle entre­tient en per­ma­nence entre, d’une part, la loi natu­relle, rava­lée à un vul­gaire ava­tar des lois de la bio­lo­gie et, d’autre part, la rai­son, seule capable de tenir l’homme à dis­tance des super­sti­tions naturalistes. »

Aris­tide Leucate
Aux temps de la jus­tice. En quête des sources pures du droit, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Longue Mémoire, 2023

Il ne faut pas être passéiste, ni restaurateur, ni réactionnaire…

« Il ne faut pas être pas­séiste, ni res­tau­ra­teur, ni réac­tion­naire, puisque le pas­sé des quelques der­niers siècles a géné­ré la vérole qui nous ronge. Il s’agit de rede­ve­nir archaïque et ances­tral tout en ima­gi­nant un futur qui ne soit plus le pro­lon­ge­ment du pré­sent. Contre le moder­nisme, le futu­risme. Contre le pas­séisme, l’archaïsme. La moder­ni­té échoue, elle s’écroule, et ses sec­ta­teurs, ce sont eux les réactionnaires. »

Guillaume Faye
L’Archéofuturisme. Tech­no-science et retour aux valeurs ances­trales, édi­tions L’Æncre, 1998 et 2011, édi­tions L’Æncre/La Nou­velle Librai­rie, coll. Ago­ra, 2023

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés

Livres

À l'affiche

Comprendre la stratégie hongroise
Dominique Venner. La flamme se maintient
Sur les chemins noirs
Bienvenue dans le meilleur des mondes. Quand la réalité dépasse la science-fiction
Frédéric Mistral. Patrie charnelle et Provence absolue
Les Indo-Européens
Le soleil et l'acier
L’exil intérieur. Carnets intimes
La société de propagande
Tolkien, l’Europe et la tradition. La civilisation à l’aune de l’imaginaire
Voyage au bout de la nuit
Game over. La révolution antipolitique
Pour un réveil européen. Nature - Excellence - Beauté
Ceux de 14
La hache des steppes
Le japon moderne et l'éthique samouraï
Walter, ce boche mon ami
Les grandes légendes de France
Courage ! manuel de guérilla culturelle
À propos des Dieux. L’esprit des polythéismes
Les Déshérités ou l’urgence de transmettre
L’enracinement
Impasse Adam Smith. Brèves remarques sur l'impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche
Citadelle
Œuvres en prose complètes, tome III
L'Empire du politiquement correct
L’opprobre. Essai de démonologie
La grande séparation
Orthodoxie
Économie et société médiévale
Un samouraï d’Occident. Le Bréviaire des insoumis
Précis de décomposition
L’homme surnuméraire
L'Argent
Les Horreurs de la démocratie
Petit traité sur l’immensité du monde
La Cause du peuple
Histoire et tradition des Européens
Mémoire vive. Entretiens avec François Bousquet
Le déclin du courage
Sire
La France contre les robots
Le regard des princes à minuit
L’œuvre de chair
Service inutile
Traité du rebelle ou le recours aux forêts
Les sentinelles du soir
Athéna à la borne. Discriminer ou disparaître ?