Un projet de l'Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne

Citatio, un portail ouvert sur notre civilisation

Nous menons un travail long et exigeant afin d'assurer la qualité des milliers de citations que nous vous proposons. Tout cela a un coût que vous pouvez nous aider à supporter faisant un don.

Auteur

Pietro Ciapponi

Pietro Ciapponi, né en 1996, a grandi à Sondrio, en Lombardie. Nourrissant depuis toujours un vif intérêt pour la politique, l’histoire et la philosophie, il s’inscrit à l’université de Milan et obtient un diplôme en sciences politiques en 2021. La même année, il publie son premier essai, Les défis de l’Europe, aux éditions Passaggio al Bosco.

Découvrez 10 citations de Pietro Ciapponi

Notre civilisation est un patrimoine…

« Les scé­na­rios qui se pro­filent à l’horizon, du reste, ne laissent aucune place à l’imagination : notre civi­li­sa­tion est un patri­moine à défendre et non un mythe à décons­truire. Le choix doit être clair : il faut à nou­veau consi­dé­rer l’Europe comme notre terre ances­trale, comme une source à laquelle pui­ser pour redé­cou­vrir nos racines, néces­saires pour faire face aux défis déci­sifs qui nous attendent. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

Le mot Europe…

« Le mot Europe devrait sus­ci­ter dans l’âme de cha­cun de nous, avant toute chose, une pers­pec­tive his­to­rique et poli­tique qui évoque l’esprit d’iden­ti­té d’une civi­li­sa­tion plu­ri­mil­lé­naire : une idée d’empire et de hié­rar­chie qui n’a rien à voir avec un mar­ché com­mun” uni­forme et sans colonne vertébrale. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

L’Europe, pour nous, c’est l’unité ethnique…

« La dif­fé­rence se situe donc à la base : iné­luc­ta­ble­ment, un iden­ti­taire ver­ra dans l’Europe autre chose qu’une simple expres­sion géo­gra­phique ou qu’un rouage quel­conque d’un sys­tème pla­né­taire pilo­té par le capi­ta­lisme. L’Europe, pour nous, c’est l’unité eth­nique, anthro­po­lo­gique, cultu­relle, spi­ri­tuelle et poli­tique ; ce sont des mil­lé­naires d’histoire et d’iden­ti­té conden­sés en un héri­tage qui ne peut être réduit à une matière imperceptible. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

Un trésor des identités…

« Une autre opé­ra­tion impor­tante – sur le plan cultu­rel, éco­lo­gique et éco­no­mique – doit être de réin­ves­tir les vil­lages aban­don­nés, un tré­sor des iden­ti­tés locales et du folk­lore, mais aus­si une garan­tie éter­nelle pour la pré­ser­va­tion du pay­sage et du rap­port avec la nature, avec la volon­té de faire per­du­rer la gas­tro­no­mie et le vin. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

Les Européens ne peuvent se percevoir comme tels…

« D’une cer­taine manière, on peut éga­le­ment trou­ver une date sym­bo­lique pour la renais­sance de l’Europe : la bataille des Ther­mo­pyles, qui s’est dérou­lée entre août et sep­tembre 480 avant notre ère, pen­dant la seconde guerre médique. À cette occa­sion, et pour la pre­mière fois, toutes les cités grecques ont enter­ré la hache de guerre et se sont unies pour faire face à un enne­mi com­mun. Cela illustre par­fai­te­ment ce qui s’est pas­sé, à plu­sieurs reprises, au cours de l’histoire : les Euro­péens ne peuvent se per­ce­voir comme tels que lorsqu’une menace, étran­gère à leur civi­li­sa­tion, met en péril son exis­tence même. Les exemples sont nom­breux : de l’alliance entre Romains et Ger­mains qui ont affron­té et vain­cu les Huns sur les champs Cata­lau­niques, à Poi­tiers, en pas­sant par Lépante, ou encore l’expulsion des Turcs pen­dant le siège de Vienne. Bien qu’il y ait eu d’innombrables guerres internes, la per­cep­tion d’une dimen­sion euro­péenne ne s’est jamais estompée. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

L’Europe a toujours exprimé sa propre singularité…

« De l’art à la phi­lo­so­phie et de la science à la cou­tume, l’Europe a tou­jours expri­mé sa propre sin­gu­la­ri­té et est le phare de l’humanité. Pour­tant, et c’est là une chose for­mi­dable, trente ans d’Union euro­péenne ont suf­fi pour que les Euro­péens eux-mêmes oublient la pro­fon­deur de leur propre iden­ti­té, de leur his­toire et de leur culture. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

Nos ancêtres qui se sont découverts…

« Au cours de l’his­toire, les socié­tés se sont rare­ment auto­dé­ter­mi­nées en rai­son­nant sur elles-mêmes, en fai­sant comme nos ancêtres qui se sont décou­verts Grecs, Romains, Euro­péens et fina­le­ment Occi­den­taux lorsqu’ils ont été confron­tés à une menace capable de faire pas­ser leurs divi­sions internes au second plan pour se concen­trer sur ce qu’ils avaient en commun. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

Aucun européiste” ne parlera jamais de l’Europe en tant que civilisation…

« Aucun euro­péiste” moderne, d’ailleurs, ne par­le­ra jamais de l’Europe en tant que civi­li­sa­tion ou enti­té poli­tique struc­tu­rée. Pour les par­ti­sans de l’oligarchie moné­taire, en effet, l’histoire euro­péenne n’existe tout sim­ple­ment pas : il n’est jamais fait aucune men­tion des poèmes épiques d’Homère, des conquêtes de la Grèce clas­sique, de l’esprit de Rome, des hauts faits de Char­le­magne, de la spi­ri­tua­li­té médié­vale, ou des œuvres de la Renais­sance. Nous sommes comme pié­gés dans un éter­nel pré­sent : soit ce qui nous pré­cède n’existe pas, soit ce qui nous pré­cède doit être repro­gram­mé selon les direc­tives d’un nou­veau récit mon­dia­liste. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

L’Europe, pour nous, c’est la terre de nos pères…

« L’Europe, pour nous, c’est la terre de nos pères : une terre à pro­té­ger et à recons­truire, afin qu’elle soit, un jour, la terre de nos enfants et de nos petits-enfants, qui la défen­dront à leur tour pour que la longue mémoire des Euro­péens se per­pé­tue auprès de nos des­cen­dants dans les siècles à venir. »

Pie­tro Ciapponi
Les défis de l’Europe. Les racines d’une civi­li­sa­tion et les limites d’une bureau­cra­tie, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Iliade, 2023

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés