Le livre
Le regard des princes à minuit

Le regard des princes à minuit

Auteur : Erik L’Homme
Édi­teur : édi­tions Gal­li­mard Jeu­nesse, coll. Scrip­to (6 mars 2014)

Pré­sen­ta­tion de l’é­di­teur : Être un véri­table che­va­lier, aujourd’­hui, est-ce encore pos­sible ? À tra­vers sept épreuves ini­tia­tiques, des jeunes se lancent dans l’a­ven­ture : une expé­di­tion noc­turne dans la forêt de Bro­cé­liande, l’es­ca­lade de la façade de Notre-Dame en cor­dée, l’in­ten­si­té d’un com­bat à mains nues, la décou­verte d’une danse oubliée avec une cava­lière sen­suelle… Autant de façons de vibrer, de prendre posi­tion dans la socié­té, de dire NON.
Défis humains et mis­sions clan­des­tines, des expé­riences intenses racon­tées par l’un des auteurs pour la jeu­nesse les plus popu­laires. Erik L’Homme inter­pelle ses lec­teurs et ceux qui ne le connaissent pas encore… Et leur trans­met son goût de vivre.

Acheter chez un libraire indépendant

Découvrez 9 citations extraites du livre

C’est un vieux pays que le nôtre. Solide de ses années...

« C’est un vieux pays que le nôtre. Solide de ses années comme les chênes de leurs cernes. Notre-Dame a huit cent cin­quante ans, la France en a mille et ses racines sont pro­fondes ! Si pro­fondes qu’elles viennent cares­ser les grottes où les hommes du néo­li­thique pei­gnaient des mys­tères flam­boyants. »

Erik L’Homme
Le regard des princes à minuit, édi­tions Gal­li­mard Jeu­nesse, coll. Scrip­to, 2014

L’Histoire ne doit pas rester captive, c’est un animal sauvage...

« L’Histoire ne doit pas res­ter cap­tive, c’est un ani­mal sau­vage, un loup qui s’étiole lorsqu’il est mis à la chaîne. Il faut aller à sa ren­contre. Arpen­ter la France intime, la France des siècles, péné­trer dans les forêts pro­fondes, tra­cer dans les gar­rigues des sen­tiers de lumière, pro­me­ner sur les che­mins du lit­to­ral nos rêves éveillés ! Frot­ter nos paumes aux murs des cathé­drales et des châ­teaux ! »

Erik L’Homme
Le regard des princes à minuit, édi­tions Gal­li­mard Jeu­nesse, coll. Scrip­to, 2014

Les insurrections essentielles ne naissent pas d’affrontements directs...

« Les révoltes finissent tou­jours par être digé­rées – cer­taines moins bien que d’autres. Les insur­rec­tions essen­tielles ne naissent pas d’affron­te­ments directs, mais par­fois de l’exploration d’autres voix : tour­ner le dos, s’éloigner, mon­trer que l’on n’est pas dupe, don­ner du sens à ce qui nous entoure et nous arrive, un sens dif­fé­rent de celui de l’air du temps ; voi­là ce que le sys­tème ne sup­porte pas. »

Erik L’Homme
Le regard des princes à minuit, édi­tions Gal­li­mard Jeu­nesse, coll. Scrip­to, 2014

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés