Un projet de l'Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne

Citatio, un portail ouvert sur notre civilisation

Nous menons un travail long et exigeant afin d'assurer la qualité des milliers de citations que nous vous proposons. Tout cela a un coût que vous pouvez nous aider à supporter en faisant un don.

Désormais, la légalité, érigée comme une injonction de l’« État de droit »…

« Désor­mais, la léga­li­té, éri­gée comme une injonc­tion de l’“État de droit”, doit pré­va­loir et, avec elle, un cer­tain nombre d’impératifs (pré­vi­si­bi­li­té, sécu­ri­té, sta­bi­li­té, clar­té, lisi­bi­li­té de la règle de droit) somme toute très conven­tion­nels dans la psy­ché et la tekh­nè du juriste, mais qui s’avèrent dif­fi­cul­tueux à mettre en pratique. »

Aris­tide Leucate
Aux temps de la jus­tice. En quête des sources pures du droit, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Longue Mémoire, 2023

Chaque chose remplit son seul usage…

« Tem­pé­rance : Pour­quoi jouis­sons-nous des heures dans les refuges ? Parce que les refuges pro­posent une paix modeste où les objets pour­voient à l’homme leur fonc­tion suf­fi­sante. Chaque chose rem­plit son seul usage. Le poêle chauffe, la table est large, la fenêtre ouverte sur la mon­tagne. La soupe fume, les bûches craquent. L’innovation n’a pas sa place dans ce monde ami­cal. La tech­nique pro­cure ce qu’il faut. La tech­no­lo­gie pro­cure ce dont on ignore avoir besoin. »

Syl­vain Tesson
Blanc, édi­tions Gal­li­mard, 2022

Les rues de New York…

« On dit : en Europe la rue est vivante, en Amé­rique elle est morte. C’est faux. Rien de plus intense, de plus élec­tri­sant, de plus vital et de plus mou­ve­men­té que les rues de New York. La foule, le tra­fic, la publi­ci­té l’oc­cupent tan­tôt avec vio­lence, tan­tôt avec désin­vol­ture. Des mil­lions de gens l’oc­cupent, errants, non­cha­lants, vio­lents, comme s’ils n’a­vaient rien d’autre à faire, et sans doute n’ont-ils réel­le­ment rien à faire que de pro­duire le scé­na­rio per­ma­nent de la ville. […] La rue amé­ri­caine ne connaît peut-être pas de moments his­to­riques, mais elle est tou­jours mou­ve­men­tée, vitale, ciné­tique, et ciné­ma­tique, à l’i­mage du pays lui-même, où la scène pro­pre­ment his­to­rique et poli­tique compte peu, mais où la viru­lence du chan­ge­ment, qu’il soit ali­men­té par la tech­no­lo­gie, la dif­fé­rence des races, les media, est grande : c’est la vio­lence même du mode de vie. »

Jean Bau­drillard
Amé­rique, édi­tions Gras­set, 1986, Le Livre de Poche, coll. Biblio essais, 1988

Les rapports qu’entretiennent les hommes entre eux sont donc calculables…

« Les rap­ports qu’entretiennent les hommes entre eux sont donc cal­cu­lables, l’homme seul étant une sorte de méca­nisme et l’ensemble de tous les hommes lui-même un grand méca­nisme dont une consti­tu­tion poli­tique énonce les lois. Le but étant d’obtenir une socié­té paci­fique où chaque homme pos­sé­de­rait une aire limi­tée d’action sans nuire à ses semblables. »

Marc Froi­de­font
Joseph de Maistre. La nation contre les droits de l’homme, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Longue mémoire, 2023

La permanence de l’impermanent…

« Le nou­vel ordre pro­duc­tif a ins­ti­tué la per­ma­nence de l’impermanent. La requête du chan­ge­ment” a fini par affo­ler les hommes. En quelques décen­nies, l’organisation glo­bale a éri­gé l’innovation” en dogme. Tou­jours plus, tou­jours dif­fé­rent, tou­jours ailleurs. De là, néces­si­té de vivre vite. Puisque tout se trans­forme, on sera tou­jours en retard. Alors, sous la menace de l’obsolescence, le résul­tat ne sera jamais satis­fai­sant : frus­tra­tion, res­sen­ti­ment, vio­lence. La requête de la mise à jour” numé­rique trans­po­sée dans le champ anthro­po­lo­gique fait de l’His­toire une valse musette avec sub­sti­tu­tion de cava­lier à chaque mesure. »

Syl­vain Tesson
Blanc, édi­tions Gal­li­mard, 2022

La Raison, la faculté de penser…

« Nietzsche ne fait que remettre la Rai­son à sa place. Il la consi­dère, ain­si que nous pour­rions consi­dé­rer aujourd’hui un cer­veau élec­tro­nique”, comme une machine logique des­ti­née à nous ser­vir, qui reçoit de nous son infor­ma­tion et ne peut four­nir que les réponses conte­nues en puis­sance dans l’information reçue. Car ce n’est pas l’homme qui est au ser­vice d’une Rai­son abs­traite, uni­ver­selle et trans­cen­dante. C’est la Rai­son, la facul­té de pen­ser et d’agir logi­que­ment, qui est pla­cée au ser­vice de l’homme et de sa volon­té. En ce sens, toute affir­ma­tion est effec­ti­ve­ment arbi­traire, parce qu’elle est humaine, et que chaque homme repré­sente une pers­pec­tive unique ouverte sur l’univers des choses. »

Gior­gio Locchi
Défi­ni­tions. Les textes qui ont révo­lu­tion­né la culture non conforme, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Ago­ra, 2022

Le philosophe doit être un artiste…

« Nietzsche n’est pas un phi­lo­sophe comme les autres. Il ne veut pas l’être, et il le pro­clame hau­te­ment. Désor­mais, affirme-t-il, la tâche du phi­lo­sophe ne se borne plus à une simple réflexion sur le pas­sé ni à une orga­ni­sa­tion du savoir. Le phi­lo­sophe doit être un artiste qui fait de l’homme lui-même sa matière pre­mière. Il doit être celui qui assigne des buts à l’humanité et qui, grâce à son œuvre, la contraint à recher­cher les moyens d’y parvenir. »

Gior­gio Locchi
Défi­ni­tions. Les textes qui ont révo­lu­tion­né la culture non conforme, édi­tions La Nou­velle Librai­rie, coll. Ago­ra, 2022

Le passé n’a plus de présent parmi nous…

« Le pas­sé n’a plus de pré­sent par­mi nous : l’u­sur­pa­tion mar­chande ne le sup­por­tait pas vivant, habi­té avec du linge aux fenêtres, qui la contre­di­sait tou­jours : cam­pagnes enchan­tées du temps de la trac­tion ani­male, mœurs et usages curieux de ces contrées loin­taines peintes à la main, quar­tiers per­dus, rues pen­sives, pai­sibles mai­sons d’a­vant l’élec­tri­ci­té, chan­sons qu’on chante, pro­fu­sion des siècles ; qui ne sont plus et qui ne revien­dront jamais : jetés tout vivants qu’ils furent dans la chau­dière du pro­grès. »

Bau­douin de Bodinat
La vie sur Terre. Réflexions sur le peu d’a­ve­nir que contient le temps où nous sommes (1996), Édi­tions de l’En­cy­clo­pé­die des Nui­sances, 2008

Soyez plutôt mort que sympa…

« Réta­blis­sez les dis­tances. Appe­lez une petite fille Made­moi­selle. N’imitez pas Face­book, la BNP ou la chaîne Accor, déro­bez-vous à la civi­li­sa­tion des pré­noms. Ayez une mère, pas une maman. Ne soyez pas papa, soyez père. Ne dites pas c’est quoi ?, dites qu’est-ce que c’est ? Fuyez le lan­gage bébé. Ne faites pas comme l’administration des Impôts, n’écrivez pas Bon­jour !, dites Mon­sieur. Pra­ti­quez la concor­dance des temps. Ne venez pas comme vous êtes. Soyez plu­tôt mort que sym­pa. Posez vos cou­verts entre chaque bou­chée, au lieu de les tenir haut levés comme un hôte de talk-show tou­jours la main en l’air pour inter­rompre celui ou celle à qui il vient de don­ner la parole. Chas­sez les marques de la table de vos repas, même au petit déjeu­ner. Chas­sez-les aus­si de vos vête­ments. Vou­voyez les incon­nus. Quoi que vous entre­pre­niez, drague, trai­té théo­lo­gique, libé­ra­tion du ter­ri­toire. Mettez‑y les formes. Résis­tez, résis­tez, résis­tez. Les liqui­da­teurs vous veulent liquides, refu­sez la liqué­fac­tion. On veut vous faire dis­pa­raître, impo­sez-vous le paraître : il est la condi­tion de l’être, pour les indi­vi­dus comme pour les peuples, et plus encore pour les civi­li­sa­tions, qu’il a vu naître. »

Renaud Camus
Forum de la Dis­si­dence, 3 décembre 2022

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés

Livres

À l'affiche

Comprendre la stratégie hongroise
Dominique Venner. La flamme se maintient
Sur les chemins noirs
Bienvenue dans le meilleur des mondes. Quand la réalité dépasse la science-fiction
Frédéric Mistral. Patrie charnelle et Provence absolue
Les Indo-Européens
Le soleil et l'acier
L’exil intérieur. Carnets intimes
La société de propagande
Tolkien, l’Europe et la tradition. La civilisation à l’aune de l’imaginaire
Voyage au bout de la nuit
Game over. La révolution antipolitique
Pour un réveil européen. Nature - Excellence - Beauté
Ceux de 14
La hache des steppes
Le japon moderne et l'éthique samouraï
Walter, ce boche mon ami
Les grandes légendes de France
Courage ! manuel de guérilla culturelle
À propos des Dieux. L’esprit des polythéismes
Les Déshérités ou l’urgence de transmettre
L’enracinement
Impasse Adam Smith. Brèves remarques sur l'impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche
Citadelle
Œuvres en prose complètes, tome III
L'Empire du politiquement correct
L’opprobre. Essai de démonologie
La grande séparation
Orthodoxie
Économie et société médiévale
Un samouraï d’Occident. Le Bréviaire des insoumis
Précis de décomposition
L’homme surnuméraire
L'Argent
Les Horreurs de la démocratie
Petit traité sur l’immensité du monde
La Cause du peuple
Histoire et tradition des Européens
Mémoire vive. Entretiens avec François Bousquet
Le déclin du courage
Sire
La France contre les robots
Le regard des princes à minuit
L’œuvre de chair
Service inutile
Traité du rebelle ou le recours aux forêts
Les sentinelles du soir
Athéna à la borne. Discriminer ou disparaître ?