Thème

Citations sur la dissidence

Citations sur la dissidence : découvrez 6 citations de Jean-Yves Le Gallou, François Bousquet, Mathieu Bock-Côté, Jean Raspail, Grégoire Gambier, Erik L’Homme

Il faut se garder du piège de la division…

« Il faut se gar­der du piège de la divi­sion fon­dée sur le refus de com­prendre et d’accepter ce que fait le voi­sin selon la logique sui­vante : celui qui en fait moins ( ou qui agit autre­ment que moi ) est un lâche”. Celui qui en fait plus que moi (ou choi­sit des formes d’action plus spec­ta­cu­laires) est un extré­miste”. Pen­ser cela, c’est per­mettre au sys­tème de sau­cis­son­ner ses oppo­sants. Il ne faut pas entrer dans ce jeu. À cha­cun son éco­sys­tème. À cha­cun de res­pec­ter l’écosystème du voisin. »

Jean-Yves Le Gallou
Manuel de lutte contre la dia­bo­li­sa­tion, La Nou­velle Librai­rie édi­tions, Coll. Car­touches, 2020

Le dissident fait toujours sécession…

« Le dis­si­dent fait tou­jours séces­sion à l’intérieur du Sys­tème. Il ne le quitte pas, il ne l’attaque pas de l’extérieur, il le saborde. Un pied dedans, un pied dehors. Les uni­vers paral­lèles n’ont pas de contact avec le monde offi­ciel, de même que le monde offi­ciel n’a pas de contact avec les marges. Il faut être mul­ti­di­men­sion­nel. Seule manière d’échapper à l’alternative empoi­son­née qu’on nous tend. »

Fran­çois Bousquet
Cou­rage ! manuel de gué­rilla cultu­relle, La Nou­velle Librai­rie édi­tions, 2019

Le sort qui attend le dissident, c’est l’ostracisme médiatique…

« (…) La plu­part du temps, le sort qui attend le dis­si­dent, c’est l’os­tra­cisme média­tique, la dia­bo­li­sa­tion poli­tique, la psy­chia­tri­sa­tion sur la place publique. Il faut pro­ba­ble­ment un carac­tère ubuesque et déme­su­ré pour être capable de faire face à l’a­gres­si­vi­té extrême dont peut faire preuve le sys­tème lors­qu’il se sent menacé. »

Mathieu Bock-Côté
L’Em­pire du poli­ti­que­ment cor­rect, Les Édi­tions du cerf, 2019

Et cette prière de Ségolène…

« Et cette prière de Ségo­lène : Ne rien dire ! Ne rien lais­ser sup­po­ser ! Qu’ils ne sachent jamais ! Qu’ils ne s’i­ma­ginent pas que nous sommes entrés dans leur ronde ! Qu’ils ne sautent pas à l’in­té­rieur de nos murailles en pous­sant d’in­dé­cents cris de triomphes ! Qu’ils nous épargnent leur soli­da­ri­té dégoû­tante ! Que ce que nous sommes en ce moment et ce que nous fai­sons n’embellisse pars leurs amours misérables…” »

Jean Ras­pail
Le Jeu du roi, édi­tions Robert Laf­font, 1976

Nous voilà condamnés à être insoumis, dissidents et rebelles…

« Euro­péens conscients et fiers de l’être, nous voi­là pour ain­si dire condam­nés à être insou­mis, dis­si­dents et rebelles. Insou­mis à l’injonction du vivre ensemble” au sein de socié­tés mul­ti­cul­tu­relles, en voie d’africanisation et d’islamisation accé­lé­rées. Dis­si­dents du nou­vel ordre mon­dial mar­chand, de la pen­sée conforme et du caque­tage média­tique. Rebelles enfin, aujourd’hui comme hier, à toute forme de tota­li­ta­risme. Rebelles par fidélité. »

Gré­goire Gambier
Conclu­sion à Ce que nous sommes. Aux sources de l’identité euro­péenne, Phi­lippe Conrad dir., édi­tion Ins­ti­tut Iliade / Pierre-Guillaume de Roux, 2018

Les insurrections essentielles ne naissent pas d’affrontements directs…

« Les révoltes finissent tou­jours par être digé­rées – cer­taines moins bien que d’autres. Les insur­rec­tions essen­tielles ne naissent pas d’affron­te­ments directs, mais par­fois de l’exploration d’autres voix : tour­ner le dos, s’éloigner, mon­trer que l’on n’est pas dupe, don­ner du sens à ce qui nous entoure et nous arrive, un sens dif­fé­rent de celui de l’air du temps ; voi­là ce que le sys­tème ne sup­porte pas. »

Erik L’Homme
Le regard des princes à minuit, édi­tions Gal­li­mard Jeu­nesse, coll. Scrip­to, 2014

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés