Un projet de l'Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne

Citatio, un portail ouvert sur notre civilisation

Nous menons un travail long et exigeant afin d'assurer la qualité des milliers de citations que nous vous proposons. Tout cela a un coût que vous pouvez nous aider à supporter en faisant un don.

Thème

Citations sur l'égalité

La communauté scientifique est prise dans un étau…

« La com­mu­nau­té scien­ti­fique est prise dans un étau : com­ment à la fois obéir à la cen­sure du poli­ti­que­ment cor­rect, céder au ter­ro­risme intel­lec­tuel de l’égalitarisme et pro­cla­mer des véri­tés scien­ti­fiques éven­tuel­le­ment thé­ra­peu­ti­que­ment utiles ? »

Guillaume Faye
L’Archéofuturisme. Tech­no-science et retour aux valeurs ances­trales, édi­tions L’Æncre, 1998 et 2011, édi­tions L’Æncre/La Nou­velle Librai­rie, coll. Ago­ra, 2023

Pourquoi une pensée « radicale » ? Parce qu’elle va jusqu’à la racine des choses…

« Pour­quoi une pen­sée radi­cale” ? Parce qu’elle va jusqu’à la racine des choses, c’est-à-dire jusqu’à l’os” : elle remet en cause la conception­ du monde sub­strac­tale de cette civi­li­sa­tion, l’égalitarisme, parce que ce der­nier, uto­pique et obs­ti­né, est en train, du fait de ses contra­dic­tions internes, de mener l’humanité à la bar­ba­rie et à l’horreur éco­lo-éco­no­mique. »

Guillaume Faye
L’Archéofuturisme. Tech­no-science et retour aux valeurs ances­trales, édi­tions L’Æncre, 1998 et 2011, édi­tions L’Æncre/La Nou­velle Librai­rie, coll. Ago­ra, 2023

Les institutions telles que mariage, famille, travail, droit…

« Les ins­ti­tu­tions telles que mariage, famille, tra­vail, droit, science etc., avec tous les dis­po­si­tif affé­rents, res­semblent au lan­gage dans la mesure où elles pro­duisent l’automatisme d’une entente mutuelle et préa­lable, qui rend pos­sible, dans le cadre de leurs limites et règles, tous les raf­fi­ne­ments, enri­chis­se­ments et appro­fon­dis­se­ments ima­gi­nables des thèmes qu’on peut y enfour­ner. […] Nulle part ailleurs il n’est de « nature » sous-jacente à la super­struc­ture ins­ti­tu­tion­nelle, et de « noblesse » encore moins : mais des contraintes, des agres­sions, du « vécu » et un lais­ser-aller de soi-même pro­pre­ment inex­cu­sable. L’humain ne sait pas ce qu’il est, d’où vient qu’il ne peut se réa­li­ser lui-même direc­te­ment, il doit entrer en média­tion avec lui-même par le biais des ins­ti­tu­tions. Oppo­si­tions et ten­sions n’ont nul besoin d’être conci­liées, mais d’être ins­ti­tu­tion­na­li­sées, pour mieux en débattre selon les règles, et contre le choc sur­puis­sant du car­na­val éga­li­taire qui se pré­tend sou­ve­rain, on ne trou­ve­ra pro­tec­tion qu’au sein des amé­na­ge­ments sus­cep­tibles d’être défendus. »

Arnold Geh­len
Morale et hyper­mo­rale, trad. Fran­çois Pon­cet, Paris, Kri­sis, 2023

Le folklorisme a fonctionné comme une machinerie égalitaire…

« Le folk­lo­risme a fonc­tion­né comme une machi­ne­rie éga­li­taire, relé­guant la culture euro­péenne au rang des autres. Alors qu’il fal­lait l’affirmer – impli­ci­te­ment et avec habi­le­té – comme motrice. »

Guillaume Faye
L’Archéofuturisme. Tech­no-science et retour aux valeurs ances­trales, édi­tions L’Æncre, 1998 et 2011, édi­tions L’Æncre/La Nou­velle Librai­rie, coll. Ago­ra, 2023

L’égalitarisme est arrivé au bout de son impossible pari…

« L’é­ga­li­ta­risme est arri­vé au bout de son impos­sible pari. À cet égard, Dada et le Sur­réa­lisme furent des annonces pro­phé­tiques. Il s’a­gis­sait de détruire l’ordre du dis­cours et de la pro­so­die ; les mots, jusque-là esclaves, pro­cla­maient leur indé­pen­dance. Tous égaux ! Dans un cha­peau ! Ou bien l’é­cri­ture dite auto­ma­tique”, c’est-à-dire l’ab­sence de contrôle, de freins et de direc­tion. Tous poètes ! »

Jean Cau
Les écu­ries de l’Occident. Trai­té de morale, édi­tions de La Table Ronde, 1973

Les idées ont leur importance en histoire, les institutions également…

« Les idées ont leur impor­tance en his­toire, les ins­ti­tu­tions éga­le­ment. La nation, telle que l’a consti­tuée la Décla­ra­tion des droits de l’homme et du citoyen (27 août 1789), est une socié­té indi­vi­dua­liste et théo­ri­que­ment éga­li­taire. […] En inter­di­sant les asso­cia­tions de métier, au moment où s’annonçait la nais­sance de la grande indus­trie, l’individualisme révo­lu­tion­naire a mis le sala­rié dans une posi­tion infé­rieure en face du patron, don­neur de tra­vail, dis­pa­ri­té qui sera l’occasion d’abus et de troubles sociaux. »

Pierre Gaxotte
His­toire de France, cha­pitre VII « Révo­lu­tions et Res­tau­ra­tions », édi­tions Hachette, 1960

L’admiration de l’excellence humaine relève d’un éthos aristocratique…

« L’ad­mi­ra­tion de l’ex­cel­lence humaine relève d’un éthos aris­to­cra­tique. Il est peut-être un peu excen­trique de par­ler d’a­ris­to­cra­tie à notre époque, mais il convient de tenir compte de cette véri­té para­doxale : l’éga­li­té est elle-même un idéal aris­to­cra­tique. C’est l’i­déal de l’a­mi­tié entre ceux qui se tiennent à dis­tance de la masse et se recon­naissent entre eux comme des pairs. Cela peut concer­ner des pro­fes­sion­nels spé­cia­li­sés ou des tra­vailleurs sur un chan­tier. En revanche, l’i­déal bour­geois ne repose pas sur un prin­cipe d’éga­li­té, mais sur un prin­cipe d’é­qui­va­lence – sur l’i­dée d’une inter­chan­gea­bi­li­té qui efface les dif­fé­rences de rang. »

Mat­thew B. Crawford
Éloge du car­bu­ra­teur : Essai sur le sens et la valeur du tra­vail (Shop Class as Soul­craft : An Inqui­ry Into the Value of Work), 2009, trad. par Marc Saint-Upé­ry, édi­tions La Décou­verte, 2010

La Liberté a supprimé les libertés…

« Le pre­mier reproche à adres­ser à la Révo­lu­tion et à la Répu­blique nais­sante est d’avoir inver­sé le sens des mots. La Liber­té a sup­pri­mé les liber­tés ; la socié­té ancienne repo­sant sur les soli­da­ri­tés a été peu à peu sacri­fiée à tous les égoïsmes et à l’individualisme alors même qu’étaient prô­nées l’égalité et la fra­ter­ni­té. Deux siècles après Louis XVI, la socié­té n’a jamais été aus­si écla­tée. Elle est à reconstruire ! »

Louis Alphonse de Bourbon
Mes­sage de Mon­sei­gneur le Duc d’Anjou à l’occasion de la messe en mémoire de Louis XVI, legitimite.fr, 19 jan­vier 2020

Le faux dogme de l’égalité…

« Le faux dogme de l’égalité, flat­teur aux faibles, abou­tit en réa­li­té à la licence infi­nie des puissants. »

Ber­trand de Jouvenel
Du pou­voir, 1945, édi­tions Hachette, coll. Plu­riel, 1972

Le refus de reconnaître les particularités des races et des cultures…

« L’androgénie, le refus de recon­naître les par­ti­cu­la­ri­tés des races et des cultures sont les ruis­seaux d’un même fleuve, un mou­ve­ment mon­dial, hui­lé par les enseignes puis­santes, par­fai­te­ment sexistes et racistes, car leur seul objec­tif est de détruire les richesses spé­ci­fiques des sexes et des races. »

Lau­rence Maugest
L’égalitarisme : le géno­cide de l’humanité, Polé­mia, 9 juin 2015

L’égalitarisme ne relève pas du domaine de la mesure…

« L’éga­li­ta­risme ne relève pas du domaine de la mesure” mais de celui des armes tran­chantes. Il ne toise pas mais guillo­tine en per­sé­cu­tant le noyau cen­tral de la vie : la diver­si­té”.
Pri­vi­lé­giée, dès la lote­rie géné­tique, elle est la base même de toute exis­tence et en assure la péren­ni­té. Sa suite logique, la dis­cri­mi­na­tion”, est tout aus­si hon­nie. On lutte contre… Et encore une fois, il s’agit d’un com­bat contre la vie elle-même, car la marche, la vue, les gestes quo­ti­diens et l’ensemble des dédales de l’intelligence s’élaborent grâce à la dis­cri­mi­na­tion. »

Lau­rence Maugest
L’égalitarisme : le géno­cide de l’humanité, Polé­mia, 9 juin 2015

Un morceau de choix de bons sentiments…

« Un mor­ceau de choix de bons sen­ti­ments. Une pièce mon­tée d’altruisme. Un chef‑d’œuvre de pâtis­se­rie huma­ni­taire, four­ré d’antiracisme à la crème, nap­pé d’égalitarisme sucré, lar­dé de remords à la vanille, avec cette ins­crip­tion gra­cieuse fes­ton­née en guir­landes de cara­mel : mea culpa ! »

Jean Ras­pail
Le Camp des saints, édi­tions Robert Laf­font, 1973

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés

Livres

À l'affiche

Comprendre la stratégie hongroise
Dominique Venner. La flamme se maintient
Sur les chemins noirs
Bienvenue dans le meilleur des mondes. Quand la réalité dépasse la science-fiction
Frédéric Mistral. Patrie charnelle et Provence absolue
Les Indo-Européens
Le soleil et l'acier
L’exil intérieur. Carnets intimes
La société de propagande
Tolkien, l’Europe et la tradition. La civilisation à l’aune de l’imaginaire
Voyage au bout de la nuit
Game over. La révolution antipolitique
Pour un réveil européen. Nature - Excellence - Beauté
Ceux de 14
La hache des steppes
Le japon moderne et l'éthique samouraï
Walter, ce boche mon ami
Les grandes légendes de France
Courage ! manuel de guérilla culturelle
À propos des Dieux. L’esprit des polythéismes
Les Déshérités ou l’urgence de transmettre
L’enracinement
Impasse Adam Smith. Brèves remarques sur l'impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche
Citadelle
Œuvres en prose complètes, tome III
L'Empire du politiquement correct
L’opprobre. Essai de démonologie
La grande séparation
Orthodoxie
Économie et société médiévale
Un samouraï d’Occident. Le Bréviaire des insoumis
Précis de décomposition
L’homme surnuméraire
L'Argent
Les Horreurs de la démocratie
Petit traité sur l’immensité du monde
La Cause du peuple
Histoire et tradition des Européens
Mémoire vive. Entretiens avec François Bousquet
Le déclin du courage
Sire
La France contre les robots
Le regard des princes à minuit
L’œuvre de chair
Service inutile
Traité du rebelle ou le recours aux forêts
Les sentinelles du soir
Athéna à la borne. Discriminer ou disparaître ?