Le livre
Les écuries de l’Occident. Traité de morale

Les écuries de l’Occident. Traité de morale

Auteur : Jean Cau
Édi­teur : édi­tions de La Table Ronde (23 jan­vier 1973)

Le mot de l’au­teur : LJ’ai vou­lu, dans ce livre écrit par élans et par éclairs, diag­nos­ti­quer les rai­sons du désastre, du désordre et du déses­poir qui plie les genoux d’un Occi­dent à bout de souffle, de mythes, de style et de morale. Long­temps j’ai moi-même pen­sé à l’unisson de notre déca­dence et j’y ai trou­vé toutes les délices et toutes les faci­li­tés. Après tout, se lais­ser rou­ler par les vagues, même si la mer est pol­luée, pro­cure d’évidents plai­sirs. Un bel ave­nir de mou­ton intel­lec­tuel bêlant les uto­pies mora­listes du temps m’était ain­si pro­mis. Encore faut-il, au long de ses réflexions, pou­voir se sup­por­ter en étran­glant chaque matin, à l’aube, des luci­di­tés tou­jours renais­santes. Le siècle est fou. Fou de lâche­tés, de démis­sions, de men­songes, d’impostures et de lai­deur, et ce qu’on y appelle « crise de civi­li­sa­tion » n’est en véri­té que le refus apeu­ré de toute hau­teur. Je n’en pou­vais plus. J’ai vou­lu témoi­gner. Il faut tout de même — lorsqu’un temps à venir s’étonnera de nos débâcles — que nos petits-neveux sachent que quelques sol­dats refu­sèrent de jeter les armes et de lever les bras. J. C.

Acheter chez un libraire indépendant

Découvrez 2 citations extraites du livre

Aristocrates et paysans acceptaient que leurs fils allassent à la mort...

« Aris­to­crates et pay­sans accep­taient que leurs fils allassent à la mort. Le bour­geois, lui, planque” ses enfants car le cou­rage ou l’obéissance héroïque ne sont pas son lot. Pour l’aristocrate : Si mon fils est un lâche, mon nom est souillé”. Et pour le pay­san : Si je ne défends pas ma terre, l’ennemi l’annexera”. Pour le bour­geois : Si mon fils est tué, qui héri­te­ra de mon or et qui pren­dra la suc­ces­sion de mon com­merce ?” »

Jean Cau
Les écu­ries de l’Occident, édi­tions de La Table Ronde, 1973

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés