Un projet de l'Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne

Citatio, un portail ouvert sur notre civilisation

Nous menons un travail long et exigeant afin d'assurer la qualité des milliers de citations que nous vous proposons. Tout cela a un coût que vous pouvez nous aider à supporter en faisant un don.

Auteur

Michel Déon

Michel Déon, né Édouard Michel le 4 août 1919 à Paris et mort le 28 décembre 2016 à Galway, était un écrivain et dramaturge français. Secrétaire de rédaction de l’Action française dans ses jeunes années, sa carrière littéraire le conduisit jusqu’à l’Académie française. Ses nombreux romans (Les poneys sauvages, 1970 ; Le taxi mauve, 1973 ; Un déjeuner de soleil, 1981 etc.) le rattachent au mouvement des Hussards. Installé durablement en Irlande, isolé du monde, il n’en apporta pas moins des témoignages d’engagements fermes, notamment en signant en 1999 la pétition contre la guerre en Serbie.

Découvrez 4 citations de Michel Déon

Le jour de mon départ, nous nous sommes longuement serré la main…

« Le jour de mon départ, nous nous sommes lon­gue­ment ser­ré la main. Ce n’est pas un de ces imbé­ciles qui vous broient les pha­langes pour vous faire croire à leur fran­chise. Non il pré­fère un chaud contact, paume contre paume, l’en­ve­lop­pante caresse de l’a­mi­tié. On ne lui échappe pas. Sa méfiance natu­relle une fois éva­nouie, son regard dit tout. Figu­rez-vous que je suis très fier de lui avoir plu, d’a­voir été, du moins en cer­taines cir­cons­tances, à sa hau­teur. Il m’a fait don d’un peu de son cou­rage et auprès de lui, j’ai retrou­vé ma qua­li­té d’homme. Natu­rel­le­ment, il était tard aux yeux des autres, aux yeux de Daniel sur­tout, mais je ne quête plus d’autre appro­ba­tion que la mienne. »

Michel Déon
Les poneys sau­vages, édi­tions Gal­li­mard, 1970, coll. Folio, 2013

J’ai dû vouloir dire que l’Irlande…

« J’ai dû vou­loir dire que l’Ir­lande, et sur­tout l’Ir­lande de l’Ouest, res­tait réfrac­taire aux modes comme si elle en connais­sait la vani­té. Elle n’é­change pas ses mœurs, sa foi, sa déter­mi­na­tion contre un sac de bille. Son iden­ti­té reste impres­sion­nante, bien qu’elle néglige plu­tôt son pas­sé, prenne peu soin des vieilles pierres et des sites célèbres. Ce dédain et assez curieux et très signi­fi­ca­tif. On croit peu aux signes exté­rieurs. Tout est dans le cœur et, si j’ose ris­quer ce gros mot, dans l’âme. »

Michel Déon
L’Herne Déon, Cahier diri­gé par Lau­rence Tacou, Édi­tions de l’Herne, 2009

Une civilisation est, me semble-t-il…

« Une civi­li­sa­tion est, me semble-t-il, une sorte d’é­tat de grâce ou l’au­to­ri­té tuté­laire, au lieu d’é­touf­fer ses aspi­ra­tions, offre à l’homme de la Cité, pro­tec­tion et liber­té. Par pro­tec­tion”, j’en­tends un cer­tain nombre de règles de vie en socié­té qui restreignent nos liber­tés les plus anar­chiques, pour que s’é­pa­nouissent la spi­ri­tua­li­té dans cer­tains cas, dans d’autres la créa­tion artis­tique (expres­sion très géné­rale) qui est une des nobles aspi­ra­tions de l’homme sur cette terre. Même les artistes les plus athées, les plus dépour­vus de spi­ri­tua­li­té sont encore des croyants, ou alors, c’est que leur œuvre est sans âme. L’é­qui­libre à trou­ver entre la main de velours et l’ou­ver­ture à toutes les créa­tions et un des plus dif­fi­ciles pro­blèmes de ces der­niers siècles. On en connait peu d’exemples depuis l’An­ti­qui­té, je par­le­rais volon­tiers, dans ce cas, d’har­mo­nie, une har­mo­nie qui pour les bien­heu­reux pos­sé­dés par la foi se nimbe du mys­tère de la poé­sie, puis, pour les autres, est le ter­rain idéal de la spé­cu­la­tion esthé­tique et philosophique. »

Michel Déon
L’Herne Déon, Cahier diri­gé par Lau­rence Tacou, Édi­tions de l’Herne, 2009

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés

Livres

À l'affiche

Comprendre la stratégie hongroise
Dominique Venner. La flamme se maintient
Sur les chemins noirs
Bienvenue dans le meilleur des mondes. Quand la réalité dépasse la science-fiction
Frédéric Mistral. Patrie charnelle et Provence absolue
Les Indo-Européens
Le soleil et l'acier
L’exil intérieur. Carnets intimes
La société de propagande
Tolkien, l’Europe et la tradition. La civilisation à l’aune de l’imaginaire
Voyage au bout de la nuit
Game over. La révolution antipolitique
Pour un réveil européen. Nature - Excellence - Beauté
Ceux de 14
La hache des steppes
Le japon moderne et l'éthique samouraï
Walter, ce boche mon ami
Les grandes légendes de France
Courage ! manuel de guérilla culturelle
À propos des Dieux. L’esprit des polythéismes
Les Déshérités ou l’urgence de transmettre
L’enracinement
Impasse Adam Smith. Brèves remarques sur l'impossibilité de dépasser le capitalisme sur sa gauche
Citadelle
Œuvres en prose complètes, tome III
L'Empire du politiquement correct
L’opprobre. Essai de démonologie
La grande séparation
Orthodoxie
Économie et société médiévale
Un samouraï d’Occident. Le Bréviaire des insoumis
Précis de décomposition
L’homme surnuméraire
L'Argent
Les Horreurs de la démocratie
Petit traité sur l’immensité du monde
La Cause du peuple
Histoire et tradition des Européens
Mémoire vive. Entretiens avec François Bousquet
Le déclin du courage
Sire
La France contre les robots
Le regard des princes à minuit
L’œuvre de chair
Service inutile
Traité du rebelle ou le recours aux forêts
Les sentinelles du soir
Athéna à la borne. Discriminer ou disparaître ?