Thème

Citations sur la Pologne

Citations sur la Pologne : découvrez 4 citations de Auteur Inconnu, Jean-Yves Le Gallou, Mario Rigoni Stern, Philippe de Villiers

Ne renoncez pas à chercher la vérité…

« Ne renon­cez pas à cher­cher la véri­té, essayez de tou­jours dis­tin­guer le savoir hon­nête de la fal­si­fi­ca­tion des faits par la pro­pa­gande […]. Essayez de res­ter des hommes libres, res­pon­sables, aspi­rant à un savoir hon­nête et pro­fond […]. Recher­chez les voies qui vous mène­ront à un savoir non fal­si­fié. Dis­cu­tez, nouez des contacts avec des gens qui vous aide­ront à cher­cher la véri­té, pen­sez… »

Tract du syn­di­cat « Soli­da­ri­té » des ensei­gnants, Var­so­vie, 17 jan­vier 1982, et Bul­le­tin d’information Soli­dar­nosc, n°8, 22 février 1982.

Deux conflits ont structuré notre histoire depuis l’origine…

« Pole­mos est le père de toute chose” selon Héra­clite. Deux conflits ont struc­tu­ré notre his­toire depuis l’origine : le conflit Orient/Occident et le conflit Europe/islam. Ce second conflit dure depuis 13 siècles. Et il est rede­ve­nu majeur depuis que les musul­mans ont repris leur marche vers l’ouest et le nord.
Cette confron­ta­tion, il ne faut pas la nier. Il faut y faire face. Et saluer la résis­tance qui se lève à l’est. Dans les pays du groupe de Vise­grád : la Tché­quie, la Slo­va­quie, la Pologne et la Hon­grie bien sûr. La Hon­grie aux avant-postes de la résis­tance au Grand Turc hier et à l’invasion migra­toire aujourd’hui. »

Jean-Yves Le Gal­lou
XXIe siècle, vers un nou­veau cycle euro­péen ?, allo­cu­tion au cin­quième col­loque de l’Institut Iliade, Paris, Mai­son de la Chi­mie, 7 avril 2018

Il regardait ses pieds…

« Il regar­dait ses pieds qui pas à pas le rap­pro­chaient de sa mai­son. En Rus­sie aus­si il regar­dait ses pieds en mar­chant dans la steppe ; aus­si en Alba­nie, en Pologne, en Alle­magne. Même les pas qui l’avaient éloi­gné étaient des pas pour reve­nir. De temps à autre il levait les yeux pour regar­der la route qu’il lui res­tait à faire : les petites lignes droites lui sem­blaient très longues et les mon­tagnes encore bien loin. »

Mario Rigo­ni Stern
Sen­tiers sous la neige (Sen­tie­ri soto la neve), 1998, trad. Monique Bac­cel­li, édi­tions La Fosse aux ours, 2000

Ceux qui crachent sur la France…

« Ceux qui crachent sur la France doivent par­tir vers les pays d’où ils viennent. La remi­gra­tion, c’est la migra­tion du retour. Il y eut, pour la France, une illus­tra­tion trau­ma­ti­sante d’une telle remi­gra­tion. C’est en 1962 : l’Algérie jette à la mer un mil­lion de Fran­çais ins­tal­lés depuis un siècle en terre algé­rienne. On peut sou­hai­ter que la migra­tion inverse soit moins trau­ma­ti­sante et moins bru­tale. […] La remi­gra­tion vaut pour ceux qui, chez nous, mettent le désordre ou cultivent une mélan­co­lie mâti­née de mépris. Les choses se feront natu­rel­le­ment. À la condi­tion que nous assu­mions notre iden­ti­té, que nous levions toute ambi­guï­té sur nos fier­tés et notre assu­rance sur l’avenir. Alors le malaise chan­ge­ra de côté. Et ceux qui ne s’y retrouvent plus par­ti­ront, comme la moi­tié des Ita­liens ou des Polo­nais, avant-guerre, ont quit­té la France, mal­gré nos racines com­munes. »

Phi­lippe de Vil­liers
Les cloches son­ne­ront-elles encore demain ?, Albin Michel, 2016

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés