Un projet de l'Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne

Citatio, un portail ouvert sur notre civilisation

Nous menons un travail long et exigeant afin d'assurer la qualité des milliers de citations que nous vous proposons. Tout cela a un coût que vous pouvez nous aider à supporter faisant un don.

Thème

Citations d'un auteur latin

Citations d'un auteur latin : découvrez 15 citations de Bertrand de Jouvenel, Marc Aurèle, Plutarque, Plotin, Horace, Virgile, Auguste, Salluste, Sénèque, Tacite

Si Plutarque est d’une lecture tellement exaltante…

« Si Plu­tarque est d’une lec­ture tel­le­ment exal­tante, c’est parce que ses per­son­nages, du meilleur au pire, sou­tiennent tous une conti­nuelle noblesse d’attitudes. Ce n’est point mer­veille qu’ils aient four­ni à la tra­gé­die presque tous ses héros, car déjà dans la vie ils étaient en quelque sorte sur la scène, for­més pour jouer cer­tains per­son­nages et rete­nus dans leur rôle par l’attente exi­geante des spectateurs. »

Ber­trand de Jouvenel
Du pou­voir, 1945, édi­tions Hachette, coll. Plu­riel, 1972

Grâce à l’histoire, j’offre l’hospitalité…

« Lorsque j’ai entre­pris d’écrire ces Vies, c’était pour autrui ; mais si je per­sé­vère et me com­plais dans cette tâche, c’est à pré­sent pour moi-même. Ces his­toires sont alors comme un miroir, à l’aide duquel j’essaie, en quelque sorte, d’embellir ma vie et de la confor­mer aux ver­tus de ces grands hommes. J’ai vrai­ment l’impression d’habiter et de vivre avec eux ; grâce à l’histoire, j’offre l’hospitalité, si l’on peut dire, à cha­cun d’entre eux tour à tour, l’accueillant et le gar­dant près de moi ; je contemple comme il fut grand et beau” [Homère, Iliade XXIV, v. 630 à pro­pos d’Achille] et je choi­sis les plus nobles de ses actions afin de les faire connaître. »

Plu­tarque
Vies paral­lèles (in Vie de Timo­léon), entre 100 et 120, trad. Anne-Marie Oza­nam, édi­tions Gal­li­mard, coll. Quar­to, 2002

Une telle douleur, si j’ai pu la prévoir…

« Une telle dou­leur, si j’ai pu la pré­voir, je sau­rai la subir. » (« Hunc ego si potui tan­tum spe­rare dolo­rem, / et per­ferre, soror, potero »)

Vir­gile
L’Enéide, Ier siècle av. J.-C., trad. Paul Veyne, édi­tions Le Livre de Poche, 2016

Celui qui aime la gloire met son propre bonheur…

« Celui qui aime la gloire met son propre bon­heur dans les émo­tions d’un autre. Celui qui aime le plai­sir met son bon­heur dans ses propres pen­chants. Mais l’homme sage le place dans sa propre conduite. »

Marc Aurèle
Pen­sées pour moi-même, VI, 51, vers 170 – 180, trad. Mario Meu­nier, édi­tions Gar­nier-Flam­ma­rion, 1964

Sur le même autel, il y a bien des grains d’encens…

« Sur le même autel, il y a bien des grains d’encens ; tel grain est le pre­mier qui tombe dans le feu ; tel autre n’y tombe qu’un peu plus tard. Ce n’est pas une différence. »

Marc Aurèle
Pen­sées pour moi-même, IV, 15, vers 170 – 180, trad. Mario Meu­nier, édi­tions Gar­nier-Flam­ma­rion, 1964

Nous devons compenser la condition d’une nature mortelle…

« Nous devons com­pen­ser la condi­tion d’une nature mor­telle par la suc­ces­sion inin­ter­rom­pue des géné­ra­tions, comme ces flam­beaux qu’on se passe de main en main, afin que le seul avan­tage par où notre sort est infé­rieur aux dieux, l’immortalité, nous l’assurions en nous rem­pla­çant les uns après les autres. »

L’empereur Auguste
Cité par Domi­nique Ven­ner in Le Choc de l’Histoire, édi­tions Via Roma­na, 2011

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés