Citation

Redéfinie dans un sens libéral, la démocratie n’est plus…

« Redé­fi­nie dans un sens libé­ral, la démo­cra­tie n’est plus le régime qui consacre la sou­ve­rai­ne­té du peuple, mais celui qui « garan­tit les droits de l’homme », enten­dons par là des droits sub­jec­tifs, inhé­rents à la per­sonne humaine et décla­rés pour cette rai­son à la fois « natu­rels et impres­crip­tibles ». Pour les libé­raux, ces droits de l’homme priment la sou­ve­rai­ne­té du peuple au point que celle-ci n’est plus res­pec­tée que pour autant qu’elle ne les contre­dise pas : l’exercice de la démo­cra­tie est ain­si pla­cé sous condi­tions, à com­men­cer par celle de res­pec­ter les « droits inalié­nables » que pos­sè­de­rait tout indi­vi­du à rai­son même de sa seule existence. »

Alain de Benoist
Pour une Europe illi­bé­rale, allo­cu­tion au sixième col­loque de l’Institut Iliade, Paris, Mai­son de la Chi­mie, 6 avril 2019

À propos de l'auteur

Né en 1943, écrivain français, journaliste, essayiste, conférencier, philosophe, Alain de Benoist a publié plus de 100 livres et plus de 2000 articles, aujourd'hui traduits dans une quinzaine de langues. Ses domaines de prédilection sont la philosophie politique et l'histoire des idées, mais il est aussi l'auteur de nombreux travaux portant notamment sur l'archéologie, les traditions populaires, l'histoire des religions ou les sciences de la vie. Il est considéré comme l’inspirateur du mouvement intellectuel dit de la « Nouvelle droite », même s’il récuse ce terme parce qu’il le trouve trop équivoque.