Citation

Il n’y a pas d’art sans la contrainte…

« Il n’y a pas d’art sans la contrainte et l’art appuyé sur des contraintes auto­dé­ter­mi­nées est une plai­san­te­rie. Autant vou­loir se sou­le­ver en se tirant soi-même par les che­veux. Le désir de mater la nature, de ne plus en tenir compte, est la rai­son pro­fonde du nau­frage de la moder­ni­té et de notre angoisse désor­mais consub­stan­tielle com­bat­tue à coups de psy­cho­tropes. »

Slo­bo­dan Des­pot
« Sor­tir de la tour sans porte », Livr’ar­bitres, hors-série « La nature comme socle – Actes du 7e col­loque annuel de l’Institut Iliade – Pour une éco­lo­gie à l’endroit », automne 2020

À propos de l'auteur

Slobodan Despot, né le 24 juillet 1967 à Sremska Mitrovica (Voïvodine, ex-Yougoslavie, actuellement Serbie), est un éditeur et écrivain suisse d'origine serbe. Il est le cofondateur et le directeur des éditions Xenia. Il collabora quinze ans durant avec les éditons L'Âge d'Homme, tout d'abord comme traducteur - presque essentiellement dans le domaine de la littérature serbo-croate - et en fut brièvement directeur. Au travers de son activité d’éditeur, mais également de son blog et de ses interventions médiatiques, Slobodan Despot défend une conception de l’homme et de la société fondée à la fois sur l’enracinement et l’autonomie des individus et des communautés. Adversaire de tout conformisme, il est l’un des rares à combattre le politiquement correct de tous bords, de gauche comme de droite. Chrétien, baptisé orthodoxe à 21 ans, il n’adhère à aucun parti politique mais se déclare sceptique vis-à-vis du capitalisme globalisé et du développement industriel. Il souligne fréquemment l’influence sur ses propres idées de certains auteurs qu’il a traduits ou publiés, comme Karl Hess, Éric Werner, C. S. Lewis ou Alexandre Zinoviev. Ses derniers ouvrages sont Le Miel : roman (éditions Gallimard, 2014) et Le Rayon bleu : roman (éditions Gallimard, 2017).