« En 1462, neuf ans après la prise de Constan­ti­nople, le sul­tan Mehe­met II, en route pour Les­bos, s’arrêta sur le site de Troie. Là, selon le chro­ni­queur grec Cri­to­blou­los d’Imbros ral­lié au Turc, épou­sant l’héritage de l’Asie face à l’Europe, il aurait dit : C’est à moi que Dieu réser­vait de ven­ger cette cité et ses habi­tants : j’ai domp­té leurs enne­mis, rava­gé leurs cités et fait de leurs richesses une proie !”  »

Domi­nique Ven­ner
His­toire et tra­di­tion des Euro­péens, Édi­tions du Rocher, coll. His­toire, 2002