Citation

L’arbre est bienfaisant aux dieux et aux hommes…

« L’arbre est bien­fai­sant aux dieux et aux hommes, il les domine et les abrite et son mur­mure chante les légendes divines et les hymnes. Les Gau­lois n’avaient pour temples que les forêts et sou­vent ils com­bat­taient cou­ron­nés de ver­dure pour empor­ter sur eux la force des arbres. Au retour du com­bat, les vain­queurs dépo­saient dans les bois sacrés leurs tro­phées, les glaives, les bou­cliers et les casques […] sous les nou­veaux dieux, ces mys­tères déchus, dont s’effrayait la nou­velle pié­té, devinrent le sab­bat des sor­ciers et l’on racon­ta mille fables. Le sou­ve­nir des forêts sacrées fit naître aus­si les forêts enchan­tées dont les romans de che­va­le­rie sont pleins […]. Et la Vierge Marie fré­quen­ta les arbres que n’habitaient plus les dryades. »

Johan­nès Thomasset
Pages bour­gui­gnonnes, édi­tions de L’homme libre, 2001

À propos de l'auteur

Johannès Thomasset, de son vrai nom Jean Jacques Eugène Thomasset, est un archéologue et un écrivain bourguignon, né en 1895 au Creusot et mort en 1973 à Bourg-en-Bresse. Dès l'âge de 17 ans, il publie ses premiers articles sur les fossiles dans le Bulletin de la Société des Sciences naturelles de Saône-et-Loire. Âgé de 23 ans, il publie son premier recueil de poèmes. Devenu enseignant, il poursuit ses travaux en sciences naturelles et ses publications poétiques. Au milieu des années 1920, il abandonne cette carrière pour se consacrer entièrement à l'écriture et à l'agitation politique : écrivain régionaliste engagé, exaltant la Bourgogne médiévale qu'il estime germanique, il se rapproche de l'Allemagne jusqu'à lui apporter un soutien actif pendant la guerre. Il a notamment publié L'aventure bourguignonne (1928), Paysages et cités (Bourgogne et alentours) (1932), Les merveilleuses histoires de l'empereur Ulrich (1933), Paysages et cités (posthume, 1984).