Un projet de l'Institut ILIADE pour la longue mémoire européenne

Citatio, un portail ouvert sur notre civilisation

Nous menons un travail long et exigeant afin d'assurer la qualité des milliers de citations que nous vous proposons. Tout cela a un coût que vous pouvez nous aider à supporter faisant un don.

Citation

Il n’y a nulle part où aller…

« Mais ce qu’il y a de par­ti­cu­liè­re­ment hor­rible dans le monde actuel, c’est que toute cette sata­née his­toire se passe dans un mou­choir de poche. Il n’y a nulle part où aller. […] Il y a seule­ment un point posi­tif : l’habitude gran­dis­sante qu’ont les hommes mécon­tents à dyna­mi­ter les usines et les cen­trales élec­triques ; j’espère que cela, main­te­nant que c’est encou­ra­gé comme un acte de patrio­tisme”, pour­ra res­ter une habi­tude ! Mais cela ne sera aucu­ne­ment pro­fi­table si ce n’est pas universel. »

John Ronald Reuel Tolkien
Lettres (1981), n°52, édi­té par Hum­phrey Car­pen­ter et Chris­to­pher Tol­kien, trad. Del­phine Mar­tin et Vincent Fer­ré, Chris­tian Bour­gois édi­teur, 2005

À propos de l'auteur

John Ronald Reuel Tolkien, né en 1892 à Bloemfontein et mort en 1973 à Bournemouthest, est un écrivain britannique, principalement connu pour ses romans Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux. Après la Première Guerre mondiale, il enseigne les langues et la littérature à l’université de Leeds puis d’Oxford. Il y défend l’apprentissage des langues et publie l'essai Du conte de fées (1939), considéré comme crucial dans l’étude de ce genre littéraire. Tolkien écrit également pour son plaisir, élaborant une mythologie autour de langues qu’il invente et de l'univers de la Terre du Milieu. En 1937, la publication du Hobbit fait de Tolkien un auteur pour enfants estimé. Sa suite longtemps attendue, Le Seigneur des anneaux, nettement plus sombre, paraît en 1954-1955 (trois tomes), et devient un véritable phénomène de société à partir des années 1960.