Auteur

Hélie Denoix de Saint Marc

Hélie Denoix de Saint Marc, dit Hélie de Saint Marc, né le 11 février 1922 à Bordeaux et mort le 26 août 2013 à La Garde-Adhémar (Drôme), est un résistant et un officier d'active de l'armée française, décoré des plus hautes distinctions militaires avec treize citations, ayant servi dans la Légion étrangère, en particulier au sein de ses unités parachutistes. Commandant par intérim du 1er régiment étranger de parachutistes, il prend part à la tête de son régiment au putsch des généraux en avril 1961 et il est condamné à dix ans de réclusion criminelle. Réhabilité dans ses droits en 1978, il est élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur le 28 novembre 2011.

Découvrez 14 citations d’Hélie Denoix de Saint Marc

De toutes les vertus, la plus importante, parce…

« De toutes les ver­tus, la plus impor­tante, parce qu’elle est la motrice de toutes les autres et qu’elle est néces­saire à l’exercice des autres, de toutes les ver­tus, la plus impor­tante me paraît être le cou­rage, les cou­rages, et sur­tout celui dont on ne parle pas et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeu­nesse. Et pra­ti­quer ce cou­rage, ces cou­rages, c’est peut-être cela « L’Honneur de Vivre ». »

Hélie Denoix de Saint Marc
Que dire à un jeune de 20 ans, 2010

Les soldats qui vous disent qu’ils n’ont jamais connu la peur…

« Les sol­dats qui vous disent qu’ils n’ont jamais connu la peur vous mentent. Ou peut-être ont-ils tra­ver­sé la guerre en zom­bies. C’est l’incandescence qui porte le sol­dat, et ce cou­rage-là res­semble à une expé­rience mys­tique : pour que la lumière jaillisse, il faut bien qu’un peu de soi brûle et se consume. »

Hélie Denoix de Saint Marc
Les sen­ti­nelles du soir, édi­tions les arènes, 1999

Oui, nous vivons une période difficile où il est toujours question…

« Oui, nous vivons une période dif­fi­cile où il est tou­jours ques­tion de droit et jamais de devoir et où la res­pon­sa­bi­li­té qui est l’once de tout des­tin, tend à être occul­tée. […] Mal­gré tout cela, il faut croire à la gran­deur de l’aventure humaine. Il faut savoir, jus­qu’au der­nier jour, jus­qu’à la der­nière heure, rou­ler son propre rocher. La vie est un com­bat, le métier d’homme est un rude métier. Ceux qui vivent sont ceux qui se battent. […] Tout se conquiert, tout se mérite. Si rien n’est sacri­fié, rien n’est obtenu. »

Hélie Denoix de Saint Marc
Que dire à un jeune de 20 ans, 2010

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés