Citation

Le conservatisme reçoit dès lors une définition substantielle…

« L’usage de ce concept va de pair avec une annexion de l’idée de révo­lu­tion : révo­lu­tion natio­nale”, révo­lu­tion conser­va­trice”, révo­lu­tion alle­mande”. Le conser­va­tisme reçoit dès lors une défi­ni­tion sub­stan­tielle : il se rap­porte à un conte­nu pré­cis, et non plus à une atti­tude géné­rale, la ques­tion des moyens deve­nant de ce fait secon­daire. La conclu­sion des néo­con­ser­va­teurs est que seule une révo­lu­tion peut res­ti­tuer ce qui mérite d’être conser­vé. Conser­va­tisme” ne signi­fie plus défense de l’ordre en place, mais défense de ce qui a de la valeur, fût-ce au prix d’un bou­le­ver­se­ment total de la socié­té. »

Alain de Benoist
Quatre figures de la Révo­lu­tion Conser­va­trice alle­mande, Les Amis d’Alain de Benoist, 2014

À propos de l'auteur

Né en 1943, écrivain français, journaliste, essayiste, conférencier, philosophe, Alain de Benoist a publié plus de 100 livres et plus de 2000 articles, aujourd'hui traduits dans une quinzaine de langues. Ses domaines de prédilection sont la philosophie politique et l'histoire des idées, mais il est aussi l'auteur de nombreux travaux portant notamment sur l'archéologie, les traditions populaires, l'histoire des religions ou les sciences de la vie. Il est considéré comme l’inspirateur du mouvement intellectuel dit de la « Nouvelle droite », même s’il récuse ce terme parce qu’il le trouve trop équivoque.