« Je pars de cette consta­ta­tion que les Euro­péens sont vul­né­rables parce qu’ils n’ont pas conscience de ce qu’ils sont. Ils ne sont pas conscients de leur iden­ti­té ni de leurs valeurs spé­ci­fiques. La tâche la plus urgente est donc de leur don­ner les fon­de­ments d’une struc­ture men­tale, d’une conscience de leur iden­ti­té. »

Domi­nique Venner
Car­nets rebelles – volume I, édi­tions de La Nou­velle Librai­rie, 2021