« Le sou­ve­rain bien est le bon­heur ou « euthy­mie », très dif­fé­rent du plai­sir, contrai­re­ment à ce qu’ont cru ceux qui l’ont mal com­pris, atti­tude dans laquelle l’âme est en repos et calme, et ne se laisse trou­bler par aucune crainte, super­sti­tion, ou affec­tion. »

Dio­gène Laërce
Vie et doc­trine des phi­lo­sophes illustres, IIIe siècle de notre ère, trad. Robert Genaille, édi­tions Gar­nier-Flam­ma­rion, en deux tomes, 1965