Le livre
Les Hommes au milieu des ruines

Les Hommes au milieu des ruines

Auteur : Julius Evo­la
Édi­teur : édi­tions Par­dès, coll. Biblio­the­ca Evo­lia­na (1996)

Pré­sen­ta­tion de l’é­di­teur : En par­tant des prin­cipes du « tra­di­tio­na­lisme inté­gral », Julius Evo­la trace, dans ce livre, les lignes essen­tielles d’une doc­trine de l’État et d’une vision géné­rale de la vie de carac­tère « révo­lu­tion­naire-conser­va­teur » révo­lu­tion­naire, par sa néga­tion des idéo­lo­gies et des mythes qui dominent dans le monde de l’ac­tuelle déca­dence euro­péenne (démo­cra­tie, mar­xisme, com­mu­nisme) conser­va­teur, comme reprise, en tous les domaines, de l’i­dée aris­to­cra­tique, hié­rar­chique et qua­li­ta­tive qui a consti­tué, dans le pas­sé, le fon­de­ment d’une tra­di­tion supé­rieure de l’Oc­ci­dent. Le sens de l’au­to­ri­té et de l’État vrai, l’i­déal « orga­nique », la dénon­cia­tion de la « démo­nie de l’é­co­no­mie », le sens d’un nou­veau réa­lisme anti­bour­geois, posi­tif, anti­marxiste, l’in­di­ca­tion des points de réfé­rence pour la for­ma­tion d’un type humain supé­rieur et d’une élite, la condam­na­tion de l’his­to­ri­cisme, un nou­veau choix des tra­di­tions, la signi­fi­ca­tion et les armes de la « guerre occulte » conduite par des forces mas­quées : tels sont quelques-uns des prin­ci­paux sujets trai­tés par Julius Evo­la. Sans oublier : la prise de posi­tion face au catho­li­cisme actuel, la stig­ma­ti­sa­tion de l’in­tel­lec­tuel d’au­jourd’­hui, et ain­si de suite, jus­qu’à des pro­blèmes comme ceux de la sur­po­pu­la­tion, de la forme et des condi­tions préa­lables de l’u­ni­té euro­péenne. Tous ces thèmes sont étu­diés par Julius Evo­la sans com­pro­mis, avec la volon­té de pro­po­ser des choix pré­cis et cou­ra­geux à ceux qui peuvent encore se consi­dé­rer comme des hommes debout au milieu des ruines. Les Hommes au milieu des ruines repré­sentent le livre le plus « réac­tion­naire » (au sens posi­tif et légi­time) qui ait été écrit en Europe depuis la Seconde Guerre mon­diale.

Acheter chez un libraire indépendant

Découvrez 4 citations extraites du livre

Il n’y a pas de croissance économique ou de prospérité à la séduction...

« Il n’y a pas de crois­sance éco­no­mique ou de pros­pé­ri­té à la séduc­tion de laquelle on doive céder quand le prix à payer serait une limi­ta­tion essen­tielle de la liber­té et de l’espace néces­saire pour que cha­cun puisse réa­li­ser ce qui lui est acces­sible au-delà de la sphère condi­tion­née de la matière et des besoins de la vie ordi­naire. »

Julius Evo­la
Les Hommes au milieu des ruines (Gli uomi­ni e le rovine), 1953

À côté des grands courants de ce monde, il existe encore des hommes ancrés...

« À côté des grands cou­rants de ce monde, il existe encore des hommes ancrés dans les terres immo­biles”. Ce sont géné­ra­le­ment des incon­nus qui se tiennent à l’écart de tous les car­re­fours de la noto­rié­té et de la culture moderne. Ils gardent les lignes de crêtes et n’appartiennent pas à ce monde. Bien que dis­per­sés sur la terre, ils sont invi­si­ble­ment unis et forment une chaîne” incas­sable dans l’esprit tra­di­tion­nel. Sa fonc­tion cor­res­pond au sym­bo­lisme du feu éter­nel”. Grâce à ces hommes, la Tra­di­tion est pré­sente mal­gré tout, la flamme brûle secrè­te­ment, quelque chose rat­tache encore le monde au supra­monde. Ce sont les veilleurs”. »

Julius Evo­la
Les Hommes au milieu des ruines (Gli uomi­ni e le rovine), 1953

L’inégalité est vraie de fait...

« L’inégalité est vraie de fait pour la seule rai­son qu’elle est vraie de droit, elle est réelle pour la seule rai­son qu’elle est néces­saire. Ce que l’idéologie éga­li­taire vou­drait dépeindre comme un état de jus­tice, serait au contraire, d’un point de vue plus éle­vé et à l’abri des rhé­to­riques huma­ni­taires, un état d’injustice. C’est une chose qu’Aris­tote et Cicé­ron avaient déjà recon­nue. Impo­ser l’inégalité veut dire trans­cen­der la quan­ti­té, veut dire admettre la qua­li­té. C’est ici que se dis­tinguent net­te­ment les concepts d’individu et de per­sonne. »

Julius Evo­la
Les Hommes au milieu des ruines (Gli uomi­ni e le rovine), 1953

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés