Le livre
Discours des fleuves de sang

Discours des fleuves de sang

Auteur : Enoch Powell
Édi­teur : La Nou­velle Librai­rie édi­tions (2019)

Pré­sen­ta­tion de l’é­di­teur : « J’ai l’impression de regar­der ce pays éle­ver fré­né­ti­que­ment son propre bûcher funé­raire. […] Je contemple l’avenir et je suis rem­pli d’effroi. Comme les Romains, je vois confu­sé­ment le Tibre écu­mant de sang”. » Le 20 avril 1968 à Bir­min­gham, le dépu­té conser­va­teur bri­tan­nique Enoch Powell pro­non­ça une allo­cu­tion pro­phé­tique où il dénon­çait les dan­gers de l’immigration extra-euro­péenne. Mal­gré un accueil enthou­siaste de ses com­pa­triotes, une vio­lente cabale média­tique bri­sa la car­rière du plus brillant homme poli­tique de sa géné­ra­tion. Son dis­cours, qui évo­quait empha­ti­que­ment la fin de l’empire romain, devint celui des « fleuves de sang ». Aujourd’hui, la des­truc­tion des Euro­péens se pour­suit dans l’indifférence géné­rale.

Acheter chez un libraire indépendant

Découvrez 6 citations extraites du livre

Les bruyants défenseurs des lois dites contre les discriminations...

« Il n’y a pas plus fausse appré­cia­tion de la réa­li­té que celle entre­te­nue par les bruyants défen­seurs des lois dites contre les dis­cri­mi­na­tions”. Que ce soit nos grandes plumes, toutes issues du même moule, par­fois des mêmes jour­naux qui, jour après jour dans les années 1930, ont ten­té d’aveu­gler le pays face aux périls crois­sants qu’il aurait fal­lu affron­ter. »

Enoch Powell
Dis­cours des fleuves de sang, allo­cu­tion du 20 avril 1968 à Bir­min­gham, La Nou­velle Librai­rie édi­tions, 2019

La fonction suprême de l’homme d’État...

« La fonc­tion suprême de l’homme d’État est de pro­té­ger la socié­té de maux pré­vi­sibles. Dans cette tâche, il fait face à des obs­tacles pro­fon­dé­ment ancrés dans la nature humaine. Par­mi ceux-ci, il y a évi­dem­ment le fait qu’il est impos­sible de démon­trer la réa­li­té d’un péril avant qu’il ne sur­vienne. »

Enoch Powell
Dis­cours des fleuves de sang, allo­cu­tion du 20 avril 1968 à Bir­min­gham, La Nou­velle Librai­rie édi­tions, 2019

Cette intégration, la plupart des immigrés...

« Nous sommes arri­vés à un tour­nant. Jusqu’à pré­sent, la situa­tion et les dif­fé­rences sociales ont ren­du l’idée même d’intégration inac­ces­sible : cette inté­gra­tion, la plu­part des immi­grés ne l’ont jamais ni conçue ni sou­hai­tée. Leur nombre et leur concen­tra­tion ont fait que la pres­sion vers l’intégration qui s’applique d’habitude aux petites mino­ri­tés, n’a pas fonc­tion­né. Nous assis­tons aujourd’hui au déve­lop­pe­ment de forces qui s’opposent direc­te­ment à l’intégration, par l’apparition de droits acquis qui main­tiennent et accen­tuent les dif­fé­rences raciales et reli­gieuses, dans le but d’exercer une domi­na­tion, d’abord sur les autres migrants et ensuite sur le reste de la popu­la­tion. »

Enoch Powell
Dis­cours des fleuves de sang, allo­cu­tion du 20 avril 1968 à Bir­min­gham, La Nou­velle Librai­rie édi­tions, 2019

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés