Le livre
La confession négative

La confession négative

Auteur : Richard Millet
Édi­teur : édi­tion Gal­li­mard, coll. Folio (28 octobre 2010)

Pré­sen­ta­tion par l’au­teur : « Ce n’é­tait plus la guerre fan­to­ma­tique à quoi, depuis mon arri­vée à Bey­routh, je m’é­tais habi­tué et qui ne venait pas ; ce n’é­tait plus du roman deve­nu vague rêve­rie au fond de l’en­nui ; c’é­tait l’es­sence même de toute lit­té­ra­ture : la guerre, vio­lente, exi­geante, dan­ge­reuse, enivrante, aus­si, car j’y ai retrou­vé les gestes qui étaient les miens, enfant dans les bois de Siom, quand je jouais à la guerre et que je mou­rais ou tuais avec une ivresse qui me lais­sait croire que j’é­tais la proie d’autre chose que de la fièvre du jeu.
Mais à Bey­routh, cette nuit-là, au pre­mier étage du maga­sin que nous devions tenir, dans le bruit des armes, les éclats, l’o­deur de poudre, d’huile et de métal chaud, je sen­tais les autres mili­ciens bien plus proches de moi que mes anciens com­pa­gnons de jeu.
Tout ça me plai­sait dans une dimen­sion inquié­tante, voire ter­ri­fiante du plai­sir : celle qu’on connaît dans les très grandes amours. »

Acheter chez un libraire indépendant

Découvrez 3 citations extraites du livre

Le journalisme n’est qu’une prodigieuse entreprise de falsification...

« Le jour­na­lisme n’est qu’une pro­di­gieuse entre­prise de fal­si­fi­ca­tion, voire d’éradication de la réa­li­té, sous cou­vert d’informer et d’analyser, l’information ne par­lant en véri­té que d’elle-même et l’analyse ser­vant des inté­rêts propres à ren­for­cer l’ignorance et la déchéance spi­ri­tuelle des hommes. De là mon sou­ci, qui irait crois­sant, de n’être plus infor­mé. »

Richard Millet
La confes­sion néga­tive, édi­tions Gal­li­mard, 2009

Je voyais se profiler les guerres civiles européennes...

« Je voyais se pro­fi­ler les guerres civiles euro­péennes, non seule­ment celles qui écla­te­raient dans les ter­ri­toires de l’ancienne You­go­sla­vie, ou dans l’ex-URSS, mais aus­si celles que l’isla­misme livre­rait à l’Occident non seule­ment par le ter­ro­risme mais aus­si sous la forme de l’immigration mas­sive, si tant est que ce ne soient pas là les deux faces d’un même com­bat. »

Richard Millet
La confes­sion néga­tive, édi­tions Gal­li­mard, 2009

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés