Le livre
Cahiers de prison

Cahiers de prison

Auteur : Anto­nio Gram­sci
Édi­teur : édi­tions Gal­li­mard (21 avril 1978)

Pré­sen­ta­tion de l’é­di­teur : Arrê­té le 8 novembre 1926 et assi­gné d’a­bord à cinq ans de relé­ga­tion dans une île, Anto­nio Gram­sci sera condam­né par le Tri­bu­nal spé­cial à 20 ans, 4 mois et 5 jours de pri­son : « Pour vingt ans nous devons empê­cher ce cer­veau de fonc­tion­ner », décla­re­ra le 4 juin 1928 le pro­cu­reur fas­ciste. Pres­sen­tant que sa peine serait longue, le diri­geant com­mu­niste était pour­tant déjà réso­lu à résis­ter par l’é­tude. « Je suis obsé­dé – écrit-il dès le 29 mars 1927 – par cette idée qu’il fau­drait faire quelque chose für ewig… Je vou­drais, sui­vant un plan pré­éta­bli, m’oc­cu­per inten­sé­ment et sys­té­ma­ti­que­ment de quelque sujet qui m’ab­sor­be­rait et pola­ri­se­rait ma vie inté­rieure. » Le 8 février 1929, il entame son pre­mier cahier. Les autres sui­vront, jus­qu’en 1935.
Les notes qui consti­tuent l’en­semble des Cahiers de pri­son étaient connues jus­qu’i­ci à tra­vers les volumes de la pre­mière édi­tion ita­lienne (1948−1951), qui en réor­ga­ni­saient la matière autour de quelques-uns des grands thèmes que Gram­sci lui-même s’é­tait pro­po­sé d’é­tu­dier : Intel­lec­tuels, Machia­vel, Notes cri­tiques sur un essai popu­laire de socio­lo­gie, Lit­té­ra­ture popu­laire, Risor­gi­men­to ita­lien, etc. Sou­cieuse au contraire d’of­frir toutes les garan­ties scien­ti­fiques dési­rables et de res­pec­ter l’au­then­ti­ci­té d’une œuvre en train de se cher­cher et de s’é­crire, la pré­sente édi­tion cri­tique, tout comme la nou­velle édi­tion ita­lienne éta­blie par V. Ger­ra­ta­na (1975), pré­sente la suite des manus­crits ori­gi­naux des Cahiers tels qu’ils se trouvent conser­vés dans les archives de l’I.G. Elle res­ti­tue ain­si la pen­sée de Gram­sci avec toutes ses hési­ta­tions, ses détours et ses va-et-vient, et conserve le carac­tère frag­men­taire et dis­con­ti­nu des textes en les pré­sen­tant dans l’ordre même où ils ont été écrits.
On recon­naî­tra pour­tant, dans ces Cahiers 10, 11, 12 et 13, nombre de pages par­mi les plus célèbres du Maté­ria­lisme his­to­rique et la phi­lo­so­phie de Croce, des Intel­lec­tuels et l’or­ga­ni­sa­tion de la culture et des Notes sur Machia­vel.

Acheter chez un libraire indépendant

Découvrez 2 citations extraites du livre

La crise consiste justement dans le fait que l’ancien meurt...

« La crise consiste jus­te­ment dans le fait que l’ancien meurt et que le nou­veau ne peut pas naître : pen­dant cet inter­règne on observe les phé­no­mènes mor­bides les plus variés. »

Anto­nio Gram­sci
Cahiers de pri­son (Qua­der­ni del car­cere), 1929 – 1935, trad. Monique Aymard et Fran­çoise Bouillot, édi­tions Gal­li­mard, coll. Biblio­thèque de phi­lo­so­phie, 1996

Auteurs

Auteurs récemment ajoutés